Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 octobre 2012

Comme un petit air de déjà vu ...

   
SUBSTANCE
La cocaïne (benzoylméthylecgonine) est extraite des feuilles des plants de coca sud-américains (erythroxylon coca).
Présentation: poudre ou masse cristalline, blanche ou jaunâtre, au goût amer, ou sous forme de cailloux.
Formes de consommation: en règle générale, la cocaïne est sniffée, mais elle peut également être fumée ("crack/free base") ou injectée.
Dosage: la dose moyenne inhalée est de 50 à 100 mg. En cas de consommation prolongée, cette quantité peut aller jusqu'à 300 mg. Dose moyenne fumée: 50 à 350 mg, dose moyenne injectée: 70 à 150 mg.
EFFETS
Rétrécissement des vaisseaux sanguins, accélération du rythme cardiaque, augmentation de la tension arterielle. Disparition des sensations de fatigue, de faim et de soif. Euphorie, impression d'efficacité accrue, démultiplication de la confiance en soi, besoin de bouger, agitation, besoin de parler, perte des inhibitions et des craintes, propension accrue à la prise de risques, diminution de la capacité de jugement et d'esprit critique. En descente: épuisement, dépression, hypersensibilité, sentiments d'anxiété et fort besoin de prendre une nouvelle dose ("craving").
Début de l'effet du produit: sniffé après 2 à 3 min, fumé ou injecté après quelques secondes déjà.
Durée des effets: sniffé 30 à 90 min, fumé ou injecté 5 à 20 min.
RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES
Troubles du sommeil, mauvaise humeur, agressivité, anxiété, états délirants, dépression, troubles de la mémoire et de la concentration, hyperactivité, tremblements nerveux et mouvements-réflexes, crampes

 

 
et tremblements musculaires, rétrécissement convulsif des vaisseaux sanguins du cœur, dans les cas extrêmes infarctus ou attaque cérébrale en cas de surdose (pour les personnes non-habituées, 3 à 4 mg par kilo de poids).
Dans le cas où elle est fumée sous forme de free base ou de crack, des dommages aux poumons et des voies respiratoires sont possibles, provoqués par le dépôt de restes de combustion (restes de cendres).
L‘association de cocaïne et d’alcool produit le cocaethylène, une substance toxique. Elle renforce les effets secondaires et les risques, le coeur est particulièrement touché avec un risque d‘insuffisance cardiaque.
Risques à long terme: en cas de consommation chronique: Dépendance psychique, "craving" (envie irrésistible et incontrôlable de consommer), anxiété, modifications de la personnalité, dépression, psychose de la cocaïne avec délires paranoïaques et hallucinations, changement des schémas logiques, troubles permanents de la mémoire à court terme et des capacités intellectuelles; tremblements nerveux, crampes, modifications des mouvements, inflammations chroniques très difficiles à guérir ainsi que dommages des muqueuses et de la cloison nasales, atteintes au cœur, au foie, aux reins, aux poumons, à la peau, aux vaisseaux sanguins et aux dents, affaiblissement du système de défense immunitaire.