Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 janvier 2009

D'une mère

Ce soir, comme tous les jours, de part le monde, des pères, et surtout des mères, sont dans l’angoisse, pour leurs fils, qui combattent. Que la cause soit juste ou pas, là n’est pas la question. Nous sommes nombreux à rêver d’un monde utopique, sans guerres, en paix et en harmonie. Utopie, hélas. Tant l’injustice, la haine, la colère règnent. Que dire, que faire. Et ce soir, tout particulièrement, je suis en pensée avec quelqu’un, qui sait que je pense à son fils, parce que nulle part dans le monde, je ne voudrais que le fils d’une mère ne souffre. C’est notre rôle, à nous, les femmes, de les porter dans notre ventre, de les mettre au monde dans la douleur, de vivre dans l’inquiétude pour eux. Jusqu’au jour de notre propre mort, ils sont l’objet de notre amour absolu. Pour tous les fils des mères du monde entier, qui se battent ce soir, pour une cause, ou une autre, soyez préservés, pour ne pas causer le désespoir de vos mères…C’est mon souhait le plus cher, en ce début d’année, même si il est dérisoire.

Les commentaires sont fermés.