Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 décembre 2008

Ma vraie vie

Un des derniers commentaires, hors contexte, craché ici,m’aura donné matière à réflexion, pour le moins.
La vraie vie ? Aucune idée, ne pouvant parler que de la mienne.
Ma vraie vie c’est mal dormir et peu, mais c’est aussi pouvoir lire, pendant ces insomnies, dévorer les histoires, rire à des mots, réfléchir sur des phrases, relire des pages pour mieux les savourer, c’est comme cette nuit,m'émerveiller et imaginer, en lisant Nicolas Bouvier dire d’Ella Maillart « ses grands pieds sont ceux d’un coureur d’univers » ou Erica déclarer dans Tout ce que j’aimais « La vérité, c’est que nous avons tous en nous un homme et une femme. Nous sommes le produit d’un père et d’une mère, après tout. » et cela tombe si bien après une certaine discussion du jour.
Ma vraie vie, c’est le linge à laver de 5 personnes, qui déborde de la baignoire, alors que je viens de me taper 3 heures de corvée de repassage, tâche ingrate mais qui me permet de philosopher tant elle est propice à l’introspection personnelle.
Ma vraie vie, c’est d’avoir peur de l’avenir, à cause de l’abandon, à cause de mon âge, mais c’est aussi la confiance en moi retrouvée, étudier, et puis, surtout, tisser des liens avec les autres, dans les milieux et domaines professionnels qui m’intéressent.
Ma vraie vie, c’est écouter les miens, les encourager, souvent m’inquiéter, mais c’est aussi la complicité et le dialogue avec M., guide de quelques heures, dans un musée, nous émerveillant tout deux devant un bas relief, dissertant sur le pourquoi, et moi, de déclarer qu’on dirait une œuvre contemporaine, de développer, de s’enrichir mutuellement.
Ma vraie vie, ce sont les concerts, les rencontres avec les musiciens, c’est la photographie,
que je découvre, les expos, c’est me balader le nez en l’air, seule, sans comptes à rendre, c’est m’ouvrir aux autres, les écouter, et m’enrichir à leur contact, quelques soient leurs différences.
Ma vraie vie n’est pas facile, je dois faire tenir ensemble toutes les facettes dont je suis composée, retrouver celles qui se sont égarées, ma vraie vie, c’est sourire malgré tout, c’est rire, réfléchir, être, devenir, aimer et m’émerveiller de la beauté, partout et toujours.
Ressentir, dire, oser et ne plus jamais taire, enfouir, cacher, faire semblant, la voilà, ma vraie vie.

Commentaires

Et bien moi je la trouve pas mal du tout votre nouvelle et vraie vie, à vous lire on ressent du bonheur, une sérénité retrouvée et nulle aigreur comme on peut le lire chez d'autres, à croire qu'il y en a qui voudrait vous voir couler...
enfin vous êtes vous même et c'est une chose importante dans la vie ...

Écrit par : mandragore | jeudi, 04 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.