Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 août 2008

Veuve noire ?

Ce soir, le vent est puissant, il viole la pluie qui s’oppose à lui. Ce soir, il a y un papillon de nuit qui danse affolé et à mort autour de ma lampe de chevet.
Et voilà que je me dis que l’important est cette danse de l’instant, la fulgurance de la vie, papillons que nous sommes, allez savoir à quelle échelle. Peut être objet de pitié ou d’amusement, pour un être de niveau supérieur. La vie, la votre, la mienne, est faites de ces cadeaux de papillons qui passent. Certains vivent plus longtemps que d’autres, certains font flamboyer une seule et unique nuit partagée. Il faut croire en soi-même, pour être assez forte et laisser l’autre, le papillon, s’aventurer, voler dans la lumière, se laisser prendre dans notre toile d’araignée, et être tendre et gourmande, et le déguster, le tourmenter, avant de le laisser partir vers d’autres lumières.

08:59 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

*Sourire*, voilà belle sagesse et sérénité :-)
C'est ce que je me dis aussi, il faut être bien en soi, sereine oui pour être sireine (pas sirène *S*, enfin pourquoi pas) , il faut donner volontairement, joyeusement, sereinement et non pas se donner à la tâche, aux codes, aux tout ce qu'on voudra..
Et puis parfois on reçoit et c'est cadeau magique qu'il soit fugace ce don ou peu à peu affirmé, désiré, donné encore et encore.. C'est magique :-)

Écrit par : Lady_DvL | vendredi, 22 août 2008

Les commentaires sont fermés.